Found 448 result(s)
Found 45 page(s)

Paleogeographie de l'anse de Bolonia (Tarifa, Espagne) à l'époque romaine

  • Alonso Villalobos, Carlos
  • Ojeda Calvo, Reyes
  • Ménanteau, Loic
  • Benavente González, J.
  • Gracia Prieto, Francisco Javier
  • Martínez del Pozo, Juan Antonio
Project:


Espagne: histoire du livre et de l’édition. De l’âge des incunables au début du Siglo de Oro

  • Cátedra, Pedro M.
Revisión de la historia del libro y de la edición en la España de los siglos XV y XVI.
Project:


Classer la femme de lettres: Muse, femme savante, bas-bleu...

  • Hernández Alvarez, María Vicenta
[ES]En el marco de la literatura en lengua francesa, distintas denominaciones y clasificaciones de la mujer escritora a finales del siglo XIX y principios del XX.
Project:


Aperçu des adjectifs de relation dans les nouvelles grammaires : Continuité ou innovation?

  • Rodriguez Pedreira, Nuria
[FRE]Le Choix de notre contribution repose sur un article récent de Forsgren, intitulé «Un classique revisité : la place de l'adjectif épithète», qui a retenu notre attention tout d'abord pour l'intérêt que nous portons nous-même aux adjectifs, en particulier aux adjectifs de relation auxquels l'auteur fait référence à plusieurs reprises, et d'autre part pour la méthode essentiellement descriptive qui y est adoptée. En effet, l'auteur passe en revue les différentes perspectives sur la place de l'adjectif épithète, après avoir examiné les théories les plus récentes apparues dans les grammaires pédagogiques et les études spécialisées. L'idée nous est venue d'utiliser le même procédé d'analyse et de l'appliquer au seul adjectif de relation, dans l'intention d'obtenir de nouvelles données permettant d'éclaircir ce sujet.
Project:


La «contrainte de contiguïté ordonnée» dans l´evolution du latin au français et aux autres langues romanes

  • Marchello-Nizia, Christiane
[FR]L'une des grandes différences entre le latin et les langues romanes, et tout spécialement le français, c'est le fait que ces dernières ont perdu la relative liberté que possédait le latin d'une part de séparer, d'autre part d'ordonner les uns par rapport aux autres les éléments constitutifs de la phrase et du syntagme. C'est un phénomène important de l'évolution vers les langues modernes, dont la chronologie et le détail ne sont pas encore totalement explorés. Nous voulons reprendre ici cette question, qui intéresse aussi bien le développement de la syntaxe que celui de la morphologie, et qui est un des facteurs essentiels de la cohésion phrastique.
Project:


«C'est», «Ser»: éléments-clés das le clivage

  • Marcos García, María Josefa
[FR] Notre objectif aujourd'hui est de présenter le fonctionnement d'un élément commun aux deux structures : le verbe «c'est». En même temps, nous voulons établir un lien entre la langue française et la langue espagnole de telle sorte que, nous essaierons d'établir des points de comparaison entre ce type de structures dans les deux langues. Tout cela, dans le cadre de l'approche pronominale. L'approche pronominale parle de dispositifs1. La phrase clivée est un dispositif d'extraction, tandis que la phrase pseudo-clivée est un dispositif pseudo-clivé.
Project:


L'onomastique des parfums

  • López Díaz, Monserrat
[FR]L'objet d'étude de l'onomastique tend à s'élargir. L'étude des noms de lieux et de personnes en constitue une partie. Des nouvelles parties concernant essentiellement les domaines de la technique et de la consommation, de l'industrie et du commerce exigent un examen systématique à travers une optique où la synchronie doit prendre largement le pas sur la diachronie (Hidiroglou-Zahariades, 1996-97 : 189).
Project:


Les textes de spéciálité: traduction professionnelle et traduction pédagogique

  • Lacámara Ruberte, Pedro
[FR]A TRADUCTION scientifique et technique, que nous préférons dénommer dans le contexte de cette communication traduction professionnelle (désormais TPRO), a été envisagée à partir des recherches traductologiques (Durieux 1988) ou des études spécifiques sur la langue de spécialité (Kocourek 1991). Notre approche de la TPRO se situe bien dans le cadre proposé par Kocourek (1991), mais nos prémisses discursives sur les textes de spécialité accordent une part plus large aux analyses discursives et sémiotiques du discours que Kocourek néglige quelque peu2. Dans une première partie, nous étudierons d'abord quelques questions posées par la description des textes de spécialité (dorénavant TS), ainsi que les dimensions les plus caractéristiques des discours spécialisés (DS) en vue de leur interprétation. Nous avancerons l'hypothèse que plus on connaîtra les descriptions discursives, plus on sera à même d'interpréter et de traduire ces textesDans la deuxième partie on s'attachera à montrer, contrairement aux propositions de Lavault (1985) et de Durieux (1991) qui défendent l'opposition TPRO et traduction pédagogique (désormais TPE), qu'il est beaucoup plus enrichissant pour la TPE de suivre la démarche de la TPRO, du moins dans notre situation d'enseignement/apprentissage du français de spécialité
Project:


La langue qui discourt: l'autre leçon de Ferdinand de Saussure (I)

  • García Cela, Carmen
[FR]Ferdinand de Saussure (1857-1913) devint célèbre par ses travaux en linguistique indo-européenne. Il dut alors sa renommée à son Mémoire sur le système primitif des voyelles dans les langues (Saussure 1922) et à son travail d'enseignant à l'Université de Genève. Il est pourtant paradoxal que l'importance que lui a reconnue la postérité relève non pas des études qui lui ont vallu le respect de ses contemporains mais d'ouvrages parus à titre posthume. Lorsque Saussure meurt, en 1913, pas une seule ligne de son oeuvre magistrale, le Cours de linguistique générale, n'est publiée : reconstruite à partir de notes prises en cours par ses élèves Charles Bally et Albert Sechehaye, la première édition du Cours paraît en 1916 pour remuer la linguistique et les sciences humaines jusque dans leurs fondements.
Project:


Linguistique contrastive, linguistique comparée ou linguistique tout court?

  • Yllera, Alicia
[FRE] DANS CE BREF panorama général sur la linguistique contrastive, il est bien évident que je ne me bornerai pas aux études contrastives hispanofrançaises car il est bien connu que, dans le domaine de la comparaison entre les grandes langues européennes, les études qui versent à la fois sur le français et sur l'espagnol font figure de parent pauvre (pour ne pas dire misérable). En effet, sur les 1.659 fiches que contient la bibliographie sur CDRom de la M.L.A. (août 1997), à peine une douzaine versent sur des études comparatives franco-espagnoles1.
Project:


Advanced search